Analytique Politique Régional

La cote de popularité d’Emmanuel Macron a fortement progressé au mois de septembre

Selon une enquête BVA – Orange pour RTL, réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet les 22 et 23 septembre, la cote de popularité d’Emmanuel Macron a bondi au mois de septembre. Pas moins de 46 % des Français font désormais confiance au chef de l’État pour diriger le pays.

À sept mois de l’élection présidentielle de 2022, les Français reprennent confiance en Emmanuel Macron. Selon un sondage BVA – Orange pour RTL , la cote de popularité du chef de l’État a en effet bondi de 6 points au mois de septembre. 46 % des Français déclarent désormais avoir une bonne opinion du chef de l’État, contre 40 % durant plusieurs mois.

La cote du Premier ministre Jean Castex suit par ailleurs la même tendance, puisqu’elle progresse de 5 points pour arriver au même niveau que celle du président (45 %).

Une polarisation politique importante

Selon le sondage BVA – Orange pour RTL, la cote de popularité d’Emmanuel Macron a progressé dans toutes les catégories de populations, « y compris chez celles traditionnellement défavorables comme les employés et les ouvriers (40 %, +7 points) ».

Pour autant, ce taux reste inférieur à celui qu’il enregistre chez les classes supérieures aisées, où 52 % des sondés se disent satisfaits de l’action menée par le président.

En outre, des clivages politiques persistent puisque, si Emmanuel Macron est apprécié par la moitié des sympathisants PS (54 %), EELV (47 %) et LR (50 %), il reste majoritairement rejeté par les sympathisants LFI (67 %) et RN (75 %), note Orange .

Selon RTL, la cote de popularité d’Emmanuel Macron est nettement supérieure à celle de ses prédécesseurs à sept mois du scrutin : en septembre 2011, Nicolas Sarkozy bénéficiait en effet de 32 % d’opinions positives, contre 18 % pour François Hollande en septembre 2016.

Eric Zemmour séduit les sympathisants RN et LR

À l’inverse, toujours selon le sondage BVA – Orange, le polémiste Eric Zemmour, qui n’a pas déclaré sa candidature, bénéficie d’une cote d’influence significative auprès des sympathisants RN et LR. Elle atteint 38 % auprès des sympathisants RN et 36 % auprès de ceux de LR.

En outre, 21 % des Français « aimeraient qu’il ait plus d’influence à l’avenir dans la vie politique », note Orange. Un score qui le situe derrière Marine Le Pen (27 % ; stable) et Marion Maréchal (24 % ; -1).

Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet les 22 et 23 septembre 2021. Echantillon de 1000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas.

source: ouest-france.fr

Laisser un commentaire