Politique Régional

Covid-19. Le Portugal détient le taux de vaccination le plus élevé dans le monde

Le Portugal, pays de dix millions d’habitants, a déjà vacciné 84 % de sa population contre le Covid-19 au 22 septembre, d’après les données d’Our World in Data (OWID). Il s’agit du taux de vaccination le plus élevé parmi tous les pays dans le monde.

« Grâce au succès de la vaccination, nous sommes à quelques semaines de pouvoir considérer cette pandémie sous contrôle », a déclaré le Premier ministre portugais Antonio Costa le 8 septembre.

Malte se trouve sur la deuxième place du podium, avec 81,4 % de ses 502 000 habitants complètement vaccinés. Les Émirats Arabes Unis sont à la troisième place avec un taux de vaccination de 81 % pour une population de 9,7 millions d’habitants. En outre, le taux de 84 % du Portugal est supérieur de vingt points à la moyenne de l’Union européenne, soit 61,7 % au 22 septembre, d’après les chiffres d’OWID.

Quant à la France, avec 71 % de la population complètement vaccinée, elle figure également dans les pays les plus vaccinés dans le monde, mais à la 19e place du classement.

Des mesures de restriction allégées

Avec le taux de vaccination le plus élevé dans le monde et une situation épidémique en recul, le Portugal est entré fin août dans la phase deux de levée de ses mesures sanitaires. Étape marquante : depuis le 13 septembre, le port du masque n’est plus obligatoire dans la rue pour les Portugais.

Toutefois, la mesure reste obligatoire dans les espaces publics tels que les commerces, les transports en commun, les écoles ou les salles de spectacle et elle est également recommandée pour les rassemblements où la distanciation ne peut pas être respectée, a rappelé la direction générale de Santé portugais, le 13 septembre.

Aujourd’hui, des restrictions sont toujours en place : les restaurants et les cafés dans le pays ne peuvent accueillir qu’au maximum huit personnes en intérieur et quinze personnes en terrasses. De plus, les salles de spectacles maintiennent une jauge de 75 % de leurs capacités. La fin de ces mesures est prévue à la troisième phase d’assouplissement, fixée au 1er octobre.

Enfin, la fermeture des vaccinodromes est envisagée par le gouvernement, pour ne maintenir les vaccinations que dans les centres de santé classiques.

source: ouest-france.fr

Laisser un commentaire