International Politique

Le destin des forces américaines déployées en Syrie

Après la décision de M. Trump à l’égard des forces américaines présentes en Syrie, le chef du Pentagone, Mark Esper, a annoncé que les États-Unis allaient retirer leurs forces spéciales [environ un millier d’hommes] du nord de la Syrie.

Deux raisons étaient en base de l’annonce de ce mouvement : le risque que les militaires américains soient pris « en étau entre deux armées opposées » et un accord conclu entre Damas et les autorités kurdes syriennes afin de « faire face à l’agression turque. »

Сe 20 octobre, les troupes américaines se sont retirées de leur plus grande base, située à Sarrine [le nord de la Syrie].

Simultanément l’offensive lancée par la Turquie a suscité de nombreuses critiques, car telle action peut détruire les efforts que la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis et les Forces démocratiques syriennes ont consenti durant près de six années contre l’État islamique .

Le chef du Pentagone a donné, le 19 octobre, quelques précisions sur la futur des forces américaines déployées en Syrie .

« Le projet actuel pour ces soldats est un re-déploiement dans l’ouest de l’Irak , mais il y a la possibilité que ces forces américaines redéployées en Irak puissent éventuellement mener des opérations de contre-terrorisme en Syrie.  Les détails restent à finaliser ».

Il faux noter que l’Irak accueille déjà sur son sol environ 5.000 soldats américains. La mission de ces derniers consiste à former et à entraîner les forces irakiennes, tout en les aidant à éviter la résurgence de l’EI.

Laisser un commentaire