Defence/R&D

La vente de 32 avions de combat F-35A à la Pologne: Washington et la Pologne approfondissent la coopération militaire

La Defense Security Cooperation Agency [l’agence chargée des exportations d’équipements militaires américains] a recommandé au Congrès d’approuver la vente de 32 avions de combat F-35A à la Pologne.

Le montant du contrat a été estimé à 6,5 milliards de dollars [et comprend, outre les 32 avions, la livraison de 33 réacteurs F-135, les systèmes de guerre électronique, de navigation et de communication ainsi que la formation du personnel polonais].

« Cette vente proposée soutiendra la politique étrangère et la sécurité nationale des États-Unis en améliorant la sécurité d’un allié de l’Otan, qui est une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique en Europe. Cette vente est conforme aux initiatives américaines visant à fournir aux principaux alliés de la région des systèmes modernes qui renforceront l’interopérabilité avec les forces américaines et renforceront la sécurité », a fait valoir la DSCA.

Ayant lancé un appel d’offres dans le cadre du programme Harpia, la Pologne avait annoncé son choix en faveur du F-35A en mai dernier. Varsovie espère de remiser les avions MiG-29 « Fulcrum » et Su-22 « Fitter » grâce aux F-35. Il est « temps de remplacer l’équipement post-soviétique …», fit valoir Mariusz Blaszczak, le ministre polonais de la Défense.

Au début du mois, lors du salon de l’armement MSPO de Kielce, Greg Ulmer, responsable du programme F-35 chez Lockheed-Martin, a précisé que les quatre premiers appareils seraient livrés à la force aérienne polonaise en 2024. Il est prévu que ces avions soient utilisés dans un premier temps pour la formation des pilotes et des techniciens aux États-Unis.

Une première tranche de 12 à 16 F-35A sera livrée en 2026, soit quand les infrastructures en Pologne seront prêtes pour les accueillir. Cela permettra à un premier escadron d’obtenir une capacité opérationnelle initiale. Enfin, les derniers appareils rejoindront la Pologne d’ici 2030.

Laisser un commentaire