Politique Régional

Le détroit d’Ormuz: l’Iran a signé un « protocole d’accord » en matière de coopération militaire

Le chef d’état-major de la marine iranienne, l’amiral Hossein Khanzadi, a annoncé, le 30 juillet, que l’Iran et la Russie ont signé un « protocole d’accord » en matière de coopération militaire. Il est à noter que depuis mai, le détroit d’Ormuz est l’un des points chauds de la planète. Une situation est expliquépar la place stratégique qu’il occupe dans le circuit commercial du pétrole, sur fond de tensions entre l’Iran et les États-Unis.

« L’état-major des forces armées iraniennes et le ministère russe de la Défense ont signé un mémorandum d’accord dans le but de resserrer leurs liens bilatéraux », a déclaré l’amiral Khanzadi.

Сe document a été signé en marge des célébrations du Jour de la Marine (organisées le 27 juillet à Saint-Petersbourg).

Selon Hossein Khanzadi, « c’est le premier protocole d’accord de ce type, et il peut être considéré comme un tournant dans les relations de Téhéran avec Moscou en matière de défense ». De plus, cet accord prévoit la tenue d’un exercice naval conjoint « dans la partie nord de l’océan Indien, y compris dans le détroit d’Ormuz. » Téhéran espère pouvoir l’organiser à la fin de l’année . D’après lui, des réunions de coordination et de planification de cet exercice [entre Téhéran et Moscou] commenceront dans un avenir prochain.

La Russie est un partenaire immédiat de l’Iran dans des différent domaines. Il s’agit non seulement de la coopération avec Moscou pour le programme nucléaire civil [la construction des réacteurs 2 et 3 de la centrale de Bouchehr], mais de la coopération militaire. Les autorités russes ont débloqué la livraison de systèmes de défense aérienne S-300 aux forces iraniennes, ce contrat ayant été suspendu jusqu’à la signature de l’accord de Vienne, lequel vise à empêcher l’Iran de se doter de l’arme nucléaire. Enfin, Moscou et Téhéran soutiennent le régime de Bachar el-Assad en Syrie et coopération economique.

Le détroit d’Ormuz est devenu le point chaud sur la carte du monde au cours de ces dernière semaines en raison de plusieurs incidents impliqueant l’Iran, les États-Unis et l’occident.

Laisser un commentaire